En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

La Ville de Paris aura-t-elle la peu d’AirBnB ? 

Article du 03/03/2021 09:46

 

La municipalité a reçu l’appui de la Cour de cassation qui a jugé sa réglementation conforme au droit européen et justifiée pour lutter contre la pénurie de logements destinés à la location. Cette décision permet à la Ville de Paris de reprendre les poursuites judiciaires entamées contre 420 bailleurs qui n’auraient pas respecté le dispositif d’autorisation préalable imposées aux locations touristiques de courtes durées sur les plates-formes comme AirBnB ou Abritel/Homeways. 

Le bailleur doit notamment procéder à un changement d’usage de son logement, soumis à une autorisation préalable de la municipalité, s’il veut louer un  local meublé  pour une durée inférieure à un an, à «la nuitée, la semaine ou au mois, à une clientèle de passage. Cette autorisation n’est délivrée au propriétaire souhaitant dédier une résidence secondaire à la location touristique de courte durée, que s’il achète un local commercial de surface équivalente – voire double dans certaines zones –, pour le transformer en habitation, afin de compenser la « perte de logement ».

Airbnb rappelle que cette décision ne concerne qu’« une minorité d’hôtes louant leur résidence secondaire en meublé touristique », alors que la plupart « louent leur résidence principale ».

Les litiges en suspens concernent des loueurs ayant soit dépassé les 120 jours de location autorisés par an pour une résidence principale, soit n’ayant pas fait de « changement d’usage », a précisé la Ville de Paris.

Envoyer à un ami
 
Le gouvernement mise sur la transformation de bureaux en logement Le gouvernement rajoute 2 Mds€ à la rénovation urbaine Grand Paris : niveau d’activité et prix se maintiennent selon les notaires HLM : une ville sur deux ne respecte pas les règles  Le luxe se porte bien Ancien : la baisse des ventes reste contenue Quand la crise « effleure » les marchés du logement (BPCE) Parcours résidentiels : le paradoxe Français Une carto pour son loyer Exit le Crédit Foncier L’habitat connecté : what else ? A quoi ressemble le marché immobilier français ? La FPI lance un appel au gouvernement La FNAIM, inquiète pour la fin 2020 CDC Habitat sur le front du logement Les urbains tentés par la ruralité Le résidentiel a la cote Wargon présente son plan de relance La construction neuve, la grande oubliée du plan de relance ?
Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Actualités - archives

Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42