En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

L’Anah s’engage à rénover 75 000 logements

Article du 05/09/2018 12:33

 

L’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah) a présenté son programme « Habiter Mieux » dans lequel elle s’engage à rénover 75 000 logements sur le plan énergétique. Elle propose, notamment, une nouvelle aide aux propriétaires occupants de maison individuelle pouvant aller jusqu’à 10 000 € pour financer les travaux de rénovation énergétique. Le propriétaire occupant porte son choix sur l’un des trois travaux suivants : le changement d’une chaudière ou du mode de chauffage, ou l’isolation de combles aménagés ou aménageables, ou l’isolation des murs. Une seule obligation : ces travaux doivent être réalisés par une entreprise « reconnue garant de l’environnement (RGE) ». Cette aide est cumulable avec le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) l’éco prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et la vente des certificats d’économie d’énergie obtenus grâce aux travaux.
Un nouveau comité pour piloter le plan de rénovation énergétique des bâtiments
Le gouvernement a installé un comité de pilotage du plan de rénovation énergétique des bâtiments, animé par Marjolaine Meynier-Millefert, députée de l’Isère, et Alain Maugard, président de Qualibat. Ce comité aura pour mission de co-construire et de piloter avec l’ensemble des acteurs nationaux et locaux, et en particulier les collectivités territoriales, une politique ambitieuse de rénovation énergétique.  » Ce plan doit concrètement changer la vie quotidienne des Français, notamment les plus modestes. Le défi pour la filière du bâtiment est immense. Nous serons à la hauteur de l’accompagnement des professionnels et des ménages « , a souligné Julien Denormandie, le secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires. Le plan fait de la rénovation énergétique une priorité nationale en fixant un objectif de baisser la consommation énergétique du parc de 15 % d’ici 2023 et d’éradiquer les 1,5 millions de passoires thermiques habitées par des propriétaires aux revenus modestes en dix ans.

Envoyer à un ami
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Éco-logis - archives

Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15