En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

La Cour des comptes critique (encore) les niches fiscales dans l’immobilier

Article du 08/04/2019 09:54

 

La Cour des comptes a une nouvelle fois émis des réserves sur les dépenses fiscales en faveur du logement, estimant qu’elles sont « encore trop peu maîtrisées pour être un instrument efficient de la politique du logement ». Elle fustige le nombre de dispositifs – pas moins de 66 niches –, regrette l’insuffisance voire l’absence de chiffrage, et s’inquiète tout autant du manque de pilotage que de l’absence de contrôle des aides. « Il est difficile de déduire de cette accumulation une cohérence d'ensemble au regard de la politique publique du logement », soulignent les juges de la rue Cambon. Qu’à cela ne tienne, le gouvernement a mis en place une nouvelle aide (niche, diront certains) : le Denormandie du nom de l'actuel ministre du Logement, pour flécher les investisseurs privés vers le parc ancien et participer à la rénovation de celui-ci.

Envoyer à un ami
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Flash - archives

Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48