En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

Richard Ferrand : « Cet effort exceptionnel répond à l’état de dégradation de certains éléments du patrimoine de l’Assemblée nationale...

Article du 04/07/2019 11:47

 

 

... dans son bâtiment historique du Palais-Bourbon». Cet effort, c’est un budget de 25 M€ pour sauver l’Assemblée Nationale. Pas l’institution en elle-même, mais son immobilier. L’enveloppe la plus importante – 10 M€ – sera consacré à la rénovation de l’hôtel de Broglie, édifice du XVIIIe siècle qui s’étend sur plus de 7 100 m2. Racheté par l’Assemblée nationale à l’État pour 63 M€, il est resté vide… pendant un an ! Un autre chèque de 6 M€ sera réservé à l’hôtel de Lassay, la résidence du président de l’Assemblée nationale qui accueille chaque année des centaines d’événements. Cet hôtel particulier du XVIIIe siècle a été victime, en décembre 2018, d’une fuite d’eau et des dégâts dans un des salons à cause de l’usure extrême du réseau de chauffage et de climatisation, à en croire un compte-rendu du bureau de l’Assemblée nationale.

Envoyer à un ami
 
Julien Denormandie « « La politique du gouvernement, c'est de soutenir la construction ... Dans un contexte où beaucoup de personnes en situation de handicap rencontrent des difficultés pour trouver un logement accessible Le report de l’entrée en vigueur de la mesure du 25 août dernier au 1er février prochain constituait un manque à gagner pour l’Etat... Immobilier : où en est la réforme d'Emmanuel Macron ? « L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) devrait rapporter... « Nous ramènerons à 15 ans le délai de détention pour une exonération totale des plus-values immobilières « Pour beaucoup de nos concitoyens se loger est devenu aussi difficile que de trouver un emploi ! Ce marché est tellement encadré et subventionné qu’il est embolisé » « Londres a besoin de Paris. Les Londoniens ont voté à 60 % contre le “Brexit”. Il faut que Paris réponde présent. « L’encadrement des loyers, j’y suis fermement opposée car j’estime que c’est un mauvais signal donné aux investisseurs sans lesquels nous ne pourrons pas résoudre la crise du logement » « 2020 est une étape essentielle puisque nous nous situons à un tournant, celui d’une mutation industrielle et énergétique qui transforme la ville et les territoires » « Cette loi redonnera plus de droits aux Français, et en particulier aux plus jeunes » « Pour répondre aux attentes des Parisiens, nous souhaitons produire un véritable choc sur le marché du logement « Nous avons besoin d’entreprises, nous avons besoin d’entreprises de services et nous avons besoin de la finance » « Notre ambition doit être de simplifier pour construire plus et pour construire plus vite »
Page 1 - 2 - 3 - 4
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Verbatim - archives

Page 1 - 2 - 3 - 4