En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

“Une politique du logement novatrice et ambitieuse”

Article du 30/06/2008 17:23

 

Nicolas Sarkozy a posé les grandes lignes de sa politique du logement lors d’un discours cadre prononcé à Vandœuvre-lès-Nancy en décembre dernier. Rénover l’Immobilier a interrogé le chef de l’Etat sur sa vision du logement.

Que représente le logement dans votre politique générale ?

Nicolas Sarkozy : « Comme vous le savez, j’ai fait du logement un des axes forts de mon programme. Je souhaite que chaque Français puisse avoir accès au logement et, s’il le désire à la propriété et au crédit bancaire.
La crise du logement que connaît notre pays concerne tous les Français qui ont vu leur pouvoir d’achat amputé par la hausse des prix immobiliers.
La seule solution pour résoudre cette crise du logement est de remédier à l’insuffisance de l’offre de logements. J’ai donc fixé un objectif de construction de 500 000 logements par an, dont 120 000 logements sociaux. Cet objectif impose un effort sans précédent de tous les acteurs de la chaîne du logement.
Pour y parvenir, un certain nombre de mesures vont être prises. »

Quelles sont ces principales mesures ?

NS : « L’Etat va donner l’exemple en matière de libération des terrains
constructibles par un plan sans précédent de vente de ses fonciers, qui doit permettre d’y construire 60 000 nouveaux logements d’ici 2012. En outre, en cas de carence manifeste de certaines collectivités territoriales, l’Etat pourra reprendre provisoirement la main en recourant à des opérations d’intérêt national si nécessaire car c’est bien de l’intérêt national que relève la lutte contre la crise du logement.
Après la réforme du permis de construire, en vigueur depuis le 1er octobre, une simplification du code de l’urbanisme va être engagée.
La distribution du Livret A sera élargie à d’autres réseaux bancaires dans l’objectif de parvenir à un financement moins cher pour le logement social. »

Justement, sur le logement social, quelles sont les grandes lignes de votre politique ?

NS : « Le développement d’une offre de logements sociaux dans le parc privé sera encouragé par la création d’un régime fiscal unique de soutien à l’investissement locatif dont les avantages seront proportionnés au caractère social du loyer et la création d’un mécanisme pour sécuriser les bailleurs en matière de versement des loyers grâce, à l’intervention d’associations ou d’autres intermédiaires.
Des mesures vont être prises pour s’assurer que les logements sociaux bénéficient à ceux qui en ont le plus besoin et permettre à ceux qui le souhaitent d’accéder à la propriété. Un accord a été négocié entre Madame Christine Boutin, Ministre du Logement et de la Ville et le réseau des organismes HLM qui prévoit d’atteindre le chiffre de 40 000 logements vendus chaque année dans le parc social (contre 6 000 en 2006).
Un nouveau pacte est proposé aux organismes de logement social pour
suivre l’exécution de leur mission d’intérêt général. Ceux dont les résultats ne seraient pas au rendez-vous pourraient se voir supprimer les avantages divers dont ils bénéficient. »

La question du pouvoir d’achat est récurrente. Dans le logement, quelles peuvent être les pistes pour le préserver ?

NS : Des mesures ont d’ores et déjà été inscrites dans la loi pour le pouvoir d’achat pour alléger la facture de logement des ménages : l’indexation des loyers intégralement sur les prix à la consommation et la limitation du dépôt de garantie à 1 mois de loyer, contre 2 aujourd’hui.
Tels sont les éléments essentiels qui marquent la volonté d’action en faveur d’une politique du logement novatrice et ambitieuse. »

propos recueillis par Christian MAHOUT

Envoyer à un ami
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Verbatim - archives

Page 1 - 2 - 3 - 4