Le logement, premier poste de dépense des ménages

Plus d’un Français sur deux (55 %) consacre au moins un tiers de ses revenus mensuels à son logement principal, contre 47 % à la fin de l’année 2010. C’est le principal enseignement d’une étude de l’Ifop réalisée pour le site SeLoger.com. Selon cette étude, la dégradation des conditions du logement représente une nouvelle forme de précarité pour 43 % des Français.
Par ailleurs, les Français restent pourtant majoritairement convaincus (63 %) qu’une baisse des prix aurait un impact positif sur les conditions de logement.

Lire aussi  Le gouvernement reconduit son plan anti-sdf
Total
0
Shares
Précédent
Ancien : les prix baissent…légèrement

Ancien : les prix baissent…légèrement

Les prix des logements anciens à Paris ont baissé légèrement, à 8 340 €/m2 en

Suivant
Baisse d’activité prévisible pour 2012

Baisse d’activité prévisible pour 2012

13 % – C’est la prévision de la baisse du volume d’activité dans le

Vous pourriez également aimer