En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

Gestion des biens indivis

Article du 12/04/2021 09:41

 

Tout indivisaire peut prendre les mesures nécessaires à la conservation des biens indivis » Notion de mesure conservatoire : avant la loi de 2006, la jurisprudence parlait de caractère d’urgence. La loi de 2006 a abandonné ce terme.
Un entretien régulier des biens indivis est préférable à la réparation des dommages causés par l’inaction.
Il y a donc une grosse différence entre avant 2006 et après. Un indivisaire peut désormais agir seul s’il prouve que son acte est nécessaire à la conservation des biens indivis.
La mesure conservatoire est essentiellement préventive. Elle a pour objet d’éviter une perte. La mesure conservatoire est une mesure nécessaire. Une mesure peut avoir un caractère conservatoire, même en absence d’urgence ou de péril imminent.
Jurisprudence :
Pas considéré comme un acte conservatoire le fait de mettre des compteurs individuels. Considéré comme un acte conservatoire :

– des travaux de remise en état d’une toiture qui apparaissent nécessaires, car cela empêchait des chutes de tuiles dans une rue.
– un commandement de payer les loyers visant la clause résolutoire. En revanche, l’action résolutoire est considérée comme un acte d’administration conduisant à exiger l’accord de l’ensemble des indivisaires.
Si l’indivisaire finance les mesures conservatoires sur ses fonds personnels, il peut exercer immédiatement un recours contre ses co-indivisaires.
3 solutions de financement : à l’aide des fonds indivis, sur ses propres deniers, ou forcer judiciairement ses co-indivisaires à contribuer au financement.
Art 815-11 : chaque indivisaire peut demander sa part annuelle dans les bénéfices, déduction faite des dépenses qui lui sont opposables : donc des dépenses de conservations des biens indivis : ce qui laisse précisément entendre que ces dépenses peuvent être prélevées au fur et à mesure qu’elles sont faites.

Envoyer à un ami
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Actualités - archives

Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42