En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

Sans changement, pas de 38%

Article du 14/10/2012 20:21

 

Selon un modèle de projection développé par le BIPE, si les mesures publiques et l’offre des professionnels restent en l’état, le gain d’énergie dans les copropriétés sera de 15 % entre 2010 et 2020, loin des 38 % fixés comme objectif du Plan Bâtiment pour l’ensemble du parc immobilier. Ce résultat est issu de l’OREC (Observatoire prospectif de la Rénovation Energétique des logements en Copropriété) lancé en 2012 par le BIPE. Il met en avant un marché encore “embryonnaire” de la rénovation énergétique des copropriétés. Cet observatoire a mis en évidence les obstacles au développement de ce marché.
Pour débloquer le marché, l’OREC propose plusieurs solutions, la première d’entre elle étant de mettre en place une meilleure information concernant les aides publiques. “Les copropriétaires ayant connaissance de l’éco-PTZ ont 52 % plus de chances d’effectuer des travaux d’isolation en parties communes que les autres, et ceux connaissant la TVA à taux réduit ont 77 % plus de chances de remplacer les ouvertures en parties privatives, souligne l’étude.

Envoyer à un ami
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Éco-logis - archives

Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15