Corse : Talamoni plaide pour l’expropriation des continentaux

Le trop grand nombre de résidences secondaires serait la cause de la flambée des prix des logements dans l’île de beauté selon Jean-Guy Talamoni. Sans ménagement, le leader indépendantiste corse au pouvoir propose la possibilité de pouvoir exproprier les acheteurs de biens immobiliers qui ne résideraient pas en Corse lors de leur acquisition. Il s’appuie pour cela sur une délibération votée en 2014 – mais qui ne peut pas être appliquée dans le cadre juridique français actuel – selon laquelle les achats immobiliers sont réservés aux acheteurs qui justifient de cinq ans de résidence à titre permanent, avec une dérogation pour les Corses vivant à l’extérieur de l’île. « Il n’est pas question d’aller chercher l’origine des personnes et des acheteurs, mais de lutter contre la spéculation immobilière », a-t-il assuré. Dans le même ordre d’idées, le président de l’Assemblée de Corse propose de taxer les résidences secondaires sauf pour les Corses.

Total
0
Shares
Précédent
Le crowdfunding toujours aussi attractif

Le crowdfunding toujours aussi attractif

Contre toute-attente, le financement immobilier participatif reste toujours

Suivant
Héritage : la peine « capital »

Héritage : la peine « capital »

Dans son dernier livre « Capital et idéologie », Thomas Piketty propose une

Vous pourriez également aimer