Le marché du luxe incertain pour 2012

2011 restera comme une très belle année pour le marché de l’immobilier de luxe en France, grâce notamment à l’intérêt des investisseurs étrangers. C’est le principal enseignement d’une étude publiée par Xerfi. Mais le cabinet d’études pointe du doigt les incertitudes qui pèsent sur ce marché pour 2012. « La fin de l’année 2011 pourrait bien figurer dans les annales du secteur”, souligne cette étude selon laquelle pour éviter de tomber sous le coup de la réforme des plus-values immobilières au 1er février 2012, « les vendeurs se délestent au plus vite de leurs biens ». Ainsi, entre 7 000 et 8 000 biens immobiliers de prestige (prix de vente supérieur à 1 million d’euros) ont été vendus en France en 2011.
Côté clientèle, les acheteurs français investissent principalement dans des logements entre 1 et 3 millions d’euros. Pour les biens entre 5 et 10 millions d’euros, les Français ne représentent que 20 % des acheteurs, et pour les logements de plus de 10 millions d’euros, ils sont quasiment inexistants.
« Le marché dépend donc largement des clients étrangers et du dynamisme de leurs économies (notamment dans les pays émergents et du Golfe) », conclut Xerfi, pour qui les faibles perspectives de croissance mondiale en 2012 font peser des incertitudes sur le secteur, même si « à moyen terme tous les voyants sont au vert ».

Total
0
Shares
Précédent
Les profits immobiliers ont progressé de 60% en 10 ans en France

Les profits immobiliers ont progressé de 60% en 10 ans en France

De 1999 à 2009, les profits immobiliers auraient explosé de 60 % en France

Suivant
35 000 destructions d’emplois en 2012 pour la construction

35 000 destructions d’emplois en 2012 pour la construction

35 000 – c’est le nombre de postes qui devraient être supprimés en 2012, selon

Vous pourriez également aimer