Les Français et l’immobilier, malgré tout

Le contexte économique et social freine les désirs des Français en immobilier, révèle un sondage réalisé par le Figaro Immobilier, en partenariat avec l’Ifop, auprès de 1 000 Français sur leur état d’esprit vis-à-vis de l’immobilier. Ils sont encore 61% à estimer que la période actuelle est plutôt propice à la réalisation d’un projet immobilier (61 %), cette confiance étant principalement portée par des conditions de financement plus favorables liés à des taux d’emprunt historiquement bas pour 76 % d’entre eux. La mise en place du prélèvement à la source n’ébranle pas leur optimisme quant à leurs chances d’obtenir un crédit immobilier : 49 % déclarent que le dispositif n’aura aucun impact sur leurs facilités d’emprunt. Cependant, la proportion de Français ayant un projet immobilier reste relativement faible. Seuls 29 % déclarent en avoir un d’ici deux ans. Ce paradoxe est sans doute la conséquence d’une triple contrainte liée à la fois au contexte économique et social instable, aux prix de l’immobilier qui restent élevés et à l’incertitude engendrée par la réglementation immobilière, explique Le Figaro. Les Français sont plus exigeants quant au choix de leurs bien immobilier (une maison pour 51 % d’entre eux) et sur le critère de la localisation. On remarque en effet, une volonté croissante d’acheter au cœur des villes, les Français souhaitant de plus en plus limiter l’usage de la voiture (80 %). Les sondés, et en particulier les propriétaires, craignent les effets engendrés par l’exonération de la taxe d’habitation. Ils sont
73 % à penser que cette mesure pourrait générer une hausse de la taxe foncière. Enfin, et malgré tout, l’investissement immobilier demeure pour les Français le meilleur moyen de se constituer un patrimoine. Pour les répondants qui déclarent avoir un projet immobilier, il s’agit d’un achat pour 90 %. Si les Français souhaitent acheter, c’est avant tout pour leur usage personnel, puisque 55 % investissent dans le but de changer de résidence principale. L’investissement immobilier se positionne comme étant l’investissement le plus sûr aux yeux de 67 % des sondés.

Lire aussi  Le marché de l’ancien se grippe en Ile-de-France
Total
0
Shares
Précédent
Paris franchit la barre symbolique des 10 000 € du mètre carré

Paris franchit la barre symbolique des 10 000 € du mètre carré

Pour la première fois, au 1er trimestre 2019, le prix au m² parisien dépasse les

Suivant
Fiscalité : Denormandie joue l’apaisement

Fiscalité : Denormandie joue l’apaisement

Dans la cacophonie fiscale qui entoure le secteur immobilier, le ministre du

Vous pourriez également aimer