En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

Le prix du squat

Article du 30/03/2017 11:38

 

L’ancien propriétaire d’un immeuble parisien squatté par des mal-logés a demandé au TGI de Paris de condamner une association et deux militants ayant soutenu cette occupation et réclamé plus de 2,5 M€ au titre de préjudice. Il reproche à l’association Droit au logement (DAL) ainsi qu’à deux militants du collectif Jeudi Noir d’avoir « organisé et soutenu l’occupation d’un immeuble que le propriétaire cherchait à exploiter, et qui n’était pas vacant ». « Les sommes demandées peuvent mettre le DAL sur la paille », a indiqué l’avocat de l’association.
Une soixantaine de personnes mal-logées, dont une trentaine d’enfants, s’était installée à partir du 29 décembre 2012 dans cet immeuble vide avec l’aide de ces associations. A l’automne 2013, le propriétaire avait demandé l’expulsion des squatteurs, sans toutefois demander d’indemnités directement aux occupants. La mairie de Paris avait finalement préempté l’immeuble avant de l’acheter définitivement en 2015, à un prix de 6,5 M€, pour en faire des logements sociaux.

Envoyer à un ami
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Actualités - archives

Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42