Ils sont tous « zinzins » du logement

L’attrait des investisseurs institutionnels pour le logement se confirme. Selon le cabinet Knight Frank, quelque 100 Mds€ ont été investis dans l’immobilier résidentiel en Europe en 2021 et 20 Mds€ depuis le début de l’année 2002. En France, un nouveau record a été battu, avec 7,1 Mds€ engagés en 2021 et près de 2,5 Mds€ depuis le début de l’année. Un volume boosté par une méga transaction : la cession par CNP Assurance d’un portefeuille de plus de 2 Mds€. L’appétit pour le résidentiel ne se cantonne pas aux institutionnels, il touche aussi les investisseurs internationaux à l’image de LaSalle Investment Management ou M1G Investments qui ont signé des acquisitions de résidences séniors et étudiantes. 

« Le résidentiel restera en 2022 l’un des segments les plus solides du marché immobilier français », estiment les spécialistes de Knight Frank qui l’expliquent par « la forte demande de fonds paneuropéens désirant augmenter leur exposition au logement, l’intérêt croissant pour les typologies d’actifs répondant aux nouveaux besoins de la population ou aux évolutions de la démographie (coliving, résidences étudiantes ou séniors) et des partenariats formés par de grands institutionnels pour développer une offre de logements neufs abordables dans les zones les plus tendues de l’Hexagone ».

Total
0
Shares
Précédent
Rebond en trompe-l’œil des permis de construire

Rebond en trompe-l’œil des permis de construire

Le nombre de permis de construire a frôlé des niveaux record au premier

Suivant
Christian Mahout promu chevalier de la Légion d’Honneur

Christian Mahout promu chevalier de la Légion d’Honneur

Christian Mahout a été élevé au grade de chevalier de la Légion d’Honneur dans

Vous pourriez également aimer