L’Autorité de la concurrence met la pression sur les agents immobiliers

Les agents immobiliers gagnent-ils trop d’argent ? Drôle d’interrogation à l’heure où le marché immobilier se grippe. C’est pourtant la question que s’est posée l’Autorité de la concurrence qui estime que les commissions des intermédiaires dans l’achat et la vente de biens immobiliers sont trop élevées. Le taux de commission moyen pratiqué en France s’élève à 5,78% du prix de vente, contre près de 4% dans le reste de l’Europe, pointe un rapport de l’Autorité. « Si les taux de commission des professionnels de l’entremise en France étaient ramenés à la moyenne de l’Union européenne, un gain annuel de près de 3 milliards d’euros pourrait être dégagé au bénéfice des ménages », estime l’Autorité dont l’avis a valeur de recommandation pour le gouvernement.

Le gendarme de la concurrence alerte également sur l’opacité des taux de commissions pratiqués, notamment depuis l’émergence de nouveaux acteurs dans l’immobilier tels que les agences en ligne, les coachs ou encore les mandataires qui ne sont pas soumis aux mêmes dispositions légales que les agences immobilières classiques. Le rapport suggère d’établir une liste exhaustive des prestations rendues par les professionnels, d’uniformiser les règles d’affichage des annonces ou encore de rendre publiques des données immobilières déjà détenues par les notaires sur les prix de vente et les commissions. L’objectif étant de « réduire l’asymétrie de l’information » et de « clarifier le périmètre de la loi Hoguet », comme le souligne Benoît Coeuré, le président de l’Autorité de la concurrence.

Lire aussi  À la recherche des propriétaires disparus
Total
0
Shares
Précédent
Une enveloppe supplémentaire pour MaPrimeRénov’

Une enveloppe supplémentaire pour MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’, ça marche

Suivant
Que le propriétaire soit loué !

Que le propriétaire soit loué !

Le quoiqu’il en coûte n’est pas passé par les investisseurs immobiliers

Vous pourriez également aimer