Rénovation énergétique : la France prend du retard

img-10

Le Haut Conseil pour le Climat s’inquiète du retard pris dans la rénovation énergétique. Il faut massifier l’offre de rénovation des bâtiments afin de réduire les émissions de CO2 de la construction, souligne le Haut Conseil pour le Climat dans son dernier rapport.

Pour les logements, le Haut Conseil estime que « les ressources financières et humaines allouées à la rénovation globale restent insuffisantes ». Le rapport juge aussi que les politiques mises en œuvre « ne permettent pas d’enclencher un nombre suffisant de rénovations complètes performantes » pour économiser l’énergie. Il demande une rénovation des logements les plus énergivores, en se dotant de « moyens de contrôle ». Cela concerne quelque 5,2 millions de logements étiquetés F et G et considérés comme des passoires thermiques.

Pour atteindre l’objectif d’éradication de ces logements peu ou mal isolés au 1er janvier 2028, il faudrait rénover 900 000 logements par an en moyenne. Le budget 2023 ne permettrait que de sortir 15 000 logements du statut de passoire thermique grâce au dispositif MaPrimeRénov’ s’inquiète le rapport. « On s’attend à voir des rénovations complètes de plusieurs centaines de milliers de bâtiments par année et on a au mieux 66 000 rénovations complètes par année. Sans ce rythme très élevé, on ne pourra pas être à la neutralité carbone en 2050 » s’alarme la présidente du HCC, Corine Le Quéré.

Total
0
Shares
Précédent
Le gouvernement reconduit son plan anti-sdf
img-11

Le gouvernement reconduit son plan anti-sdf

Le gouvernement planche sur un nouveau plan quinquennal pour loger les

Suivant
Ça baisse, ça baisse
Ça baisse, ça baisse

Ça baisse, ça baisse

À ceux qui en doutaient encore, les prix de l’immobilier commencent à baisser

Vous pourriez également aimer