L’Allemagne en manque de logements

L’Allemagne en manque de logements
L’Allemagne en manque de logements

Il n’y a pas qu’en France que le marché immobilier connaît quelques difficultés. En Allemagne, après 12 ans de hausse des prix, le marché résidentiel a enregistré, pour le deuxième trimestre d’affilée, une chute de 6,8 % sur un an au cours des trois premiers mois de l’année. Il s’agit du plus fort décrochage depuis 2000, rapporte l’Office fédéral de la statistique (Destatis).

Mêmes causes, mêmes effets : ce sont bel et bien les hausses successives des taux d’intérêt de la BCE qui ont entraîné un renchérissement du coût du crédit immobilier et une chute des volumes de crédit. Ces derniers ont été divisés par deux en un an selon les données de l’association des banques de crédit hypothécaire (VDP). « Cette situation est transitoire, le marché est en phase d’adaptation au nouvel environnement de taux mais on est loin d’une bulle car il n’y a pas d’offre immobilière en excès », rassure le directeur de recherche chez vdpResearch.

Comme en France, les logements manquent à l’appel face à une forte demande, en particulier dans les grandes métropoles à l’exemple de Berlin qui a accueilli 78 000 nouveaux habitants l’an passé. Le taux de vacance y est inférieur à 2 %. Le gouvernement allemand s’est engagé à construire 400 000 logements par an, alors que moins de 300 000 sont sortis de terre l’an dernier. Toutefois, selon les prévisions des instituts locales, à peine 210 000 logements neufs sont attendus en 2024 et seulement 175 000 en 2025.

Lire aussi  Éclats et tensions : comment se porte l’immobilier de luxe en 2024
Total
0
Shares
Précédent
Le gouvernement reconduit son plan anti-sdf

Le gouvernement reconduit son plan anti-sdf

Le gouvernement planche sur un nouveau plan quinquennal pour loger les

Suivant
Ça baisse, ça baisse
Ça baisse, ça baisse

Ça baisse, ça baisse

À ceux qui en doutaient encore, les prix de l’immobilier commencent à baisser

Vous pourriez également aimer