Loi Alur : accord entre députés et sénateurs

Députés et sénateurs sont parvenus à une version commune du projet de loi Alur, en trouvant notamment un compromis sur les compétences des intercommunalités en matière d’urbanisme. Face à la crainte des maires ruraux de perdre leur pouvoir au profit de la “ville-centre”, les sénateurs avaient introduit une “minorité de blocage” sur ce transfert des compétences, celui-ci ne pouvant intervenir si un quart des communes représentant 10 % de la population s’y opposait. Le compromis trouvé crée une minorité de blocage “de 25 % des communes représentant au moins 20 % de la population”.

Lire aussi  La région Francilienne cherche son SDRIF
Total
0
Shares
Précédent
La Région Ile-de-France veut encore faire plus pour le logement

La Région Ile-de-France veut encore faire plus pour le logement

Le Conseil régional d’Île-de-France vient d’adopter la déclinaison francilienne

Suivant
Un think tank propose des “carnets de santé” des logements

Un think tank propose des “carnets de santé” des logements

Dans son rapport sur “Le défi de la rénovation énergétique des

Vous pourriez également aimer