Toujours plus d’efforts pour se loger

Les efforts consentis par les ménages modestes pour se loger, en pourcentage des dépenses par rapport aux revenus, continuent d’augmenter, rapporte une étude de l’Insee. De 1996 à 2010, l’augmentation la plus sensible de ce taux d’effort concerne les ménages les plus modestes (+2,8 points entre 1996 et 2006 et +0,6 point entre 2008 et 2010) et les locataires du secteur privé (+3,1 points de 1996 à 2006 et +1,0 point de 2008 à 2010). Ainsi un locataire du parc privé sur cinq dépense plus de 40% de ses revenus pour se loger. En revanche, les loyers maîtrisés du parc HLM et les aides personnelles au logement on limité l’évolution du taux d’effort des locataires du secteur social (+1,0 point de 1996 à 2006 puis -0,3 point de 2008 à 2010). Le logement reste le premier poste des ménages devant l’alimentation et les transports. En 2010, en métropole, un ménage sur deux consacrait au moins 18,5% de ses revenus pour se loger.
Par ailleurs, un ménage sur trois est propriétaire sans charge de remboursements d’emprunts au titre de sa résidence principale, indique une étude de l’Insee. Cette proportion est structurellement plus forte pour les plus de 65 ans et les ménages dont les revenus sont supérieurs au revenu médian et ce trait s’est encore renforcé depuis 2005.

Lire aussi  Vers un record de faillites des agences immobilières
Total
0
Shares
Précédent
Trop de taxes dans l’immobilier selon l’UNPI

Trop de taxes dans l’immobilier selon l’UNPI

L’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) dénonce “l’excès de

Suivant
Nicolas Sarkozy veut diviser par deux les droits de mutation

Nicolas Sarkozy veut diviser par deux les droits de mutation

Nicolas Sarkozy a annoncé son intention de “diviser par deux” les

Vous pourriez également aimer