Très chère taxe foncière

Très chère taxe foncière

La taxe foncière n’en finit plus de grimper. Elle devrait augmenter en moyenne de 4,7 % entre 2021 et 2022 dans les 200 plus grandes villes de France, rapporte l’Observatoire national des taxes foncières de l’UNPI (Union nationale des propriétaires immobiliers). 

La première raison de cette raison réside dans la révision des valeurs locatives cadastrales qui ont augmenté de 3,4 % en 2022, et de 12,2 % en dix ans. L’autre facteur, c’est la hausse des taux appliqués par les collectivités territoriales qui bondissent de +1,3 % en 2022 et + 11,3 % en dix ans.

« L’augmentation continue des taxes foncières depuis dix ans est une aberration. Les ménages font face à toujours plus de taxes et toujours moins de pouvoir d’achat. Comment peuvent-ils s’en sortir ? », s’alarme le président de l’UNPI, Christophe Demerson. L’association déplore le manque de mesure de plafonnement des taxes foncières, a minima des bases locatives cadastrales. Elle demande à la fois le blocage des taux de taxe foncière et la neutralisation de l’indexation des valeurs locatives dans le cadre du projet de loi de Finances pour 2023.

Lire aussi  Le gouvernement remet un coup de pression fiscale sur les résidences secondaires
Total
0
Shares
Précédent
Paris sous les 10 000…

Paris sous les 10 000…

Faut-il y voir du retournement du marché immobilier ou juste une anecdote

Suivant
Ile-de-France : un logement sur deux risque de ne plus être louable

Ile-de-France : un logement sur deux risque de ne plus être louable

Près de la moitié des logements d’Île-de-France sont menacés par la future

Vous pourriez également aimer