Un peu moins d’acheteurs étrangers en France

img-10

Les étrangers investissent de moins en moins dans l’immobilier en France, selon une étude du Conseil supérieur du notariat. D’après les chiffres recueillis par les notaires, en 2020, 1,3 % des acquisitions immobilières étaient le fait d’étrangers non-résidents, chiffre le plus faible depuis 2010. Les Britanniques, historiquement les acquéreurs les plus nombreux parmi les étrangers, sont en passe de se faire détrôner par les Belges. En 2020, ils ont représenté 22 % des acquisitions, contre 20 % pour les Belges. Mais, au premier semestre 2021, ils ont été dépassés : les Belges ont réalisé 22 % des transactions, contre 17 % aux Britanniques. Les autres nationalités les plus représentées en 2020 ont été les Allemands (9 %), les Suisses et les Néerlandais (7 % chacun). Les départements où la part des acquéreurs étrangers est la plus forte sont surtout situés dans le Sud-Ouest (Creuse, Dordogne, Lot) et dans les Alpes (Alpes-Maritimes, Haute-Savoie).

Total
0
Shares
Précédent
Des collectivités s’engagent pour rénover
img-11

Des collectivités s’engagent pour rénover

Plus de 50 collectivités se sont engagées dans un nouveau programme de

Suivant
Ventes en berne mais prix toujours fermes en Ile-de-France
img-12

Ventes en berne mais prix toujours fermes en Ile-de-France

Petit coup de mou pour les ventes de logements anciens en Ile-de-France

Vous pourriez également aimer