En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

30 000 suppressions d’emplois si la TVA à 5,5% disparait

Article du 10/07/2010 19:40

 

La Capeb estime que la suppression de la TVA à 5,5 % « reviendrait à amputer le secteur de la rénovation de 3,6 Mds€ de CA, avec une perte de 30 000 emplois à la clé ». La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment a envisagé deux autres scenarii. Dans le cas d’un retour à une TVA à 19,6 % ne s’appliquant que sur les matériaux de construction, 10 000 postes directs et indirects disparaîtraient et la baisse d’activité serait de l’ordre de 1,94 Md€. Enfin, dernier scénario, en imaginant le maintien ciblé d’une TVA à taux réduit, uniquement pour les travaux liés à la rénovation énergétique des bâtiments, l’activité serait réduite de 2,8 Mds€ avec 23 000 emplois en moins.

Envoyer à un ami
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Flash - archives

Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46