Grise mine dans le neuf

Grise mine dans le neuf
Grise mine dans le neuf

Les ventes de logements neufs n’en finissent plus de dégringoler. Les derniers chiffres de la FPI (fédération des promoteurs immobiliers) font état d’une chute de près de 30% des ventes au troisième trimestre.

Des chiffres inférieurs à ceux de l’année 2020 marqués par les confinements successifs.
«La dernière digue vient elle aussi de céder», a déploré Pascal Boulanger, le président de
la fédération. Cette dernière digue, c’est celle des accédants à la propriété dont les
achats dans le neuf décrochent depuis le 2nd semestre faute de trouver un financement.

La hausse des taux d’intérêt additionnée au coût de l’assurance et aux frais de dossier
font généralement dépasser le fameux taux d’usure en deçà duquel un établissement
financier ne peut pas prêter. Autre facteur qui fait fuir les candidats à l’accession : les
prix. Ils restent très élevés, reconnaît-on au sein de la FPI, en raison de l’inflation forte
sur les matériaux.

Lire aussi  Et dans le neuf, a-t-on touché le fond ?
Total
0
Shares
Précédent
Le marché de l’ancien se grippe en Ile-de-France
Le marché de l’ancien se grippe en Ile-de-France

Le marché de l’ancien se grippe en Ile-de-France

Cela ressemble à un atterrissage, en douceur pour le moment

Suivant
Des élus ensemble contre les logements vacants
Des élus ensemble contre les logements vacants

Des élus ensemble contre les logements vacants

Dix grandes métropoles, parmi lesquelles on retrouve Paris, Lyon, Lille ou

Vous pourriez également aimer