En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

Un réseau immobilier dénonce “le paradoxe” fiscal

Article du 25/11/2013 10:58

 

Selon le réseau immobilier Guy Hoquet, le contexte actuel n’est pas favorable à une reprise du marché du logement “avant 2014”. Le réseau pointe notamment l’augmentation des droits de mutation, inscrite au budget 2014 adopté hier en première lecture par l’Assemblée nationale. En région, cette augmentation devrait faire passer le montant des frais de notaire pour l’acquéreur de 3,80 % à 4,5 %, soit une augmentation moyenne de 1 400 € par acquisition. “On grève ici le pouvoir d’achat direct du primo-accédant, pour qui cette augmentation représente une part non négligeable dans l’acte d’achat”, dénonce Fabrice Abraham, directeur général du réseau immobilier. “Parallèlement, on allège la fiscalité pour les vendeurs de résidences secondaires de 25 %, ceux-là même dont le pouvoir d’achat est plus élevé. C’est pour le moins paradoxal”, poursuit-il.

Envoyer à un ami
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Flash - archives

Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46