Logement étudiant : plus haut, plus fort, plus cher

La demande de logements ne devrait cesser de croître en Europe au cours des cinq prochaines années. C’est le principal enseignement d’une étude menée par le conseil Savills qui s’attend à « une forte croissance des loyers », en particulier dans des villes où le nombre de places en résidences étudiantes est faible, comme à Rome, Milan, Valence et Lisbonne. L’investissement en résidences étudiantes – qui s’élevait à 5,8 Mds€ pour les trois premiers trimestres de l’année – va également s’intensifier dans ces 12 prochains mois. « Nous prévoyons que les volumes de transactions de la fin 2021 atteignent les 8,4 Mds€ et que les volumes 2022 soient au même niveau que les montants records de 2019, qui s’élevaient à environ 9,5 Mds€», souligne l’étude de Savills.

Total
0
Shares
Précédent
Vente record à New York

Vente record à New York

Le luxe ne connaît pas la crise

Suivant
Le 4ème âge préoccupe les Français

Le 4ème âge préoccupe les Français

Le vieillissement, la perte d’autonomie et le handicap : tels sont les

Vous pourriez également aimer