En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques anonymes de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur ce lien. OK

Les administrateurs de biens à l’aube d’une phase de croissance

Article du 04/05/2015 14:18

 

La loi Alur devrait favoriser une nette hausse des honoraires de syndic (forfaitisation des prestations, comptes séparés…), dont le chiffre d’affaires des acteurs devrait progresser de 4,5 % en 2016 et de 5 % en 2017, indique une étude de Precepta. La marge opérationnelle des professionnels, qui s’était effondrée à 7,7% en 2014, augmenterait et la rentabilité des capitaux engagés (ROCE) atteindra en 2017 son plus haut niveau des dix dernières années à 10 %.
Mais, ce redressement des marges se fera au prix de lourds investissements, ajoutent les experts de Precepta. Les administrateurs de biens devront impulser une véritable stratégie marketing en développant « une offre davantage orientée services, des tarifs transparents, des services de qualité ou encore l’établissement de marques fortes ». La formation et la fidélisation des collaborateurs est l’un des défis à relever par les acteurs selon Precepta : « C’est la condition sine qua non pour justifier la hausse des honoraires et permettre aux professionnels de s’insérer dans des logiques de long terme ».

Envoyer à un ami
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Envoyer
 

Actualités - archives

Page