La BCE s’attend à une « correction » des prix

La Banque centrale européenne (BCE) s’inquiète de l’envolée des prix immobiliers dans la zone euro. Au deuxième trimestre 2021, ils ont en effet augmenté à leur rythme le plus rapide depuis… 2005. « La poursuite d’une forte croissance des prix de l’immobilier, de l’ordre de 7 % au niveau agrégé de la zone euro, reste préoccupante », s’émeut Luis de Guindos, vice-président de la BCE. Dans ce contexte, « la persistance de l’exubérance rend certaines parties des marchés immobiliers et financiers de plus en plus sensibles à des corrections », estime l’institution.

Lire aussi  Le moteur du neuf patine toujours 
Total
0
Shares
Précédent
Emmanuelle Wargon pousse le « louer abordable »

Emmanuelle Wargon pousse le « louer abordable »

Pour inciter les propriétaires de logements vacants à mettre leurs biens sur le

Suivant
Les zinzins sont-ils devenus fous du logement ?

Les zinzins sont-ils devenus fous du logement ?

Les investisseurs institutionnels raffolent de l’immobilier résidentiel à en

Vous pourriez également aimer