Malgré l’encadrement, encore un quart des loyers parisiens sont proposés au-dessus du plafond

L’encadrement des loyers à Paris n’a pas réduit la proportion de loyers situés au-dessus du plafond de référence en 2015 mais a contribué à réduire ces loyers en dépassement d’environ 40 € par mois, indique une étude de l’Olap (Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne). Du 1er août au 31 décembre 2015, 73 % des emménagements se sont conclus avec un loyer compris entre le loyer de référence dit minoré, c’est à dire le plancher prévu par la règlementation, et le loyer de référence majoré (ou plafond). En revanche, encore 26 % des loyers étaient au-dessus du plafond. Ces dépassements ont touché en grande majorité les logements d’une pièce, essentiellement des chambres de service. Pour l’année 2016, une simulation permet d’estimer que « 18 % du parc (67 500 logements) a un loyer situé au-dessus du plafond et 6 % (21 500) un loyer en dessous du plancher », précise l’étude de l’Olap.

Total
0
Shares
Précédent
Au Portugal, on taxe le soleil

Au Portugal, on taxe le soleil

Le Portugal va imposer davantage les propriétaires dont les logements

Suivant
Un rapport propose de taxer les loyers… fictifs

Un rapport propose de taxer les loyers… fictifs

Dans un rapport sur la fiscalité du patrimoine immobilier, France Stratégie, un

Vous pourriez également aimer